Maître Sarfati – Avocat en droit des majeurs protégés

Le cabinet de Maître Sarfati situé 33 rue Vital à Paris dans le 16ème arrondissement défend et guide dans les procédures en justice, les personnes vulnérables, les majeurs protégés et leurs familles dans les cas de :

  • placement sous curatelle, tutelle, sauvegarde de justice,
  • changement de mandataire judiciaire,
  • demande de mainlevée sur une mesure de protection.

Me Sarfati reste à votre écoute et reste surtout disponible pour un premier rendez-vous sans engagement de votre part et vous permet également de pouvoir obtenir un devis gratuit par téléphone.

Vous pouvez contacter Me Sarfati au 01.45.20.75.57

Le placement sous curatelle, tutelle et sauvegarde de justice

Toutes victimes d’accidents (coma, traumatisme, handicap…), toutes personnes âgées, ou atteintes de maladies comme la maladie d’Alzheimer, les personnes en  situation de handicap mental ou physique peuvent bénéficier d’une protection juridique et être guidées dans la défense de leurs droits, dans les actes de la vie courante et souvent dans les actes touchant à leur patrimoine.

Il est important de rappeler qu’un avocat en plus de soutenir le majeur et/ou sa famille, le représente devant le juge et plaide pour son client et en son nom. L’avocat a la mission de solliciter la meilleure protection qui correspondra le mieux aux besoins de son client entre :

  • La sauvegarde de justice
  • La curatelle simple, renforcée, d’Etat ou aménagée
  • La tutelle simple, complète, d’Etat, aménagée

Maître Sarfati de par son expérience, sa rigueur et sa sensibilité sera l’avocat qui saura élaborer et appuyer votre dossier devant le juge afin qu’un issue favorable soit trouvée.

Le cabinet de Me Sarfati saura défendre un majeur contestant une demande de mise sous protection, comme dans le cas d’une tentative de captation de son patrimoine par sa famille ou par un futur mandataire judiciaire.

Le changement de mandataire judiciaire

Maître Sarfati est fondée soutenir toute demande de changement de curateur ou de tuteur, dans l’intérêt du majeur protégé, ou de sa famille.

La mainlevée de mesure de protection

Dès lors qu’un majeur est rétabli ou que son état de santé en voie de rétablissement autorise de lever sa protection,  son avocat sera apte à effectuer une demande de mainlevée auprès du juge.

Il demeure, qu’un tiers pourra s’opposer à cette décision, avec l’assistance d’un avocat.